I-Movix, leader mondial dans le domaine du ralenti extrême vient de remporter un prix important au prestigieux salon NAB de Las Vegas. Portrait d’une PME montoise de huit personnes, active dans un secteur très pointu.

 

A l’heure où le gouvernement de la région wallonne s’emploie à démontrer le redressement économique de la région, I-Movix est un exemple rêvé de réussite au niveau mondial. Cette PME montoise active dans le domaine très pointu de l’hyper slow motion, vient de rentrer du NAB de Las Vegas tout auréolée du prestige de ces prestations et du Prix de l’Innovation Technologique qui lui a été décerné par la presse spécialisée.

Lors du plus grand salon du secteur, Laurent Renart et son équipe ont présenté leur produit et plus particulièrement le système Sprintcam qui permet de capter jusqu’à 5000 images par secondes dont le ralenti est instantanément disponible, le tout en qualité haute définition. Cette véritable prouesse technologique est rendue possible grâce à la création d’un système qui met en relation le serveur de ralenti mis au point par EVS et la caméra Photron. Ces performances sont de loin les plus élevées qu’on puisse trouver actuellement dans le domaine de l’extreme slow motion. « La concurrence actuelle est maximum à 90 images secondes. D’ailleurs avant le NAB à Las Vegas, on recevait régulièrement des coups de fils de nos concurrents qui nous accusaient de mentir sur nos performances. Pendant le salon, on a eu l’occasion de prouver à tous que nos chiffres sont corrects. » nous explique Laurent Renart.

La reconnaissance que représente le prix de l’Innovation Technologique n’est que la confirmation de l’intérêt suscité par le système d’I-Movix. « Ca prouve que le produit est au top des performances au niveau mondial. Les échos professionnels que nous avons eu étaient déjà très bons et le prix vient les conforter. » Les contacts ont étés nombreux durant le salon. Ils se traduiront par des journées de démonstrations payantes d’ors et déjà planifiée pour certaines grandes chaînes thématiques, principalement sportives, aux Etats-Unis et au Brésil. Le but est logiquement de promouvoir le produit et de favoriser les commandes.
 

        Un beau succès qui entraîne de la croissance


Fort du succès de sa PME et ses produits, Laurent Renart envisage une croissance naturelle de son entreprise. S’il désire rester « à échelle humaine en Belgique », il prévoit malgré tout d’engager deux personnes pour renforcer son équipe de recherche et développement. Il privilégie plutôt d’étoffer la branche support aux Etats-Unis avec l’engagement d’ingénieurs.

A l’origine, I-Movix est arrivée un peu par hasard, de l’aveu même de son créateur. « C’est un ami régisseur de cinéma qui m’a contacté pour que je travaille sur un système de stockage à grande capacité pour une caméra haute vitesse. Je me suis vite rendu compte qu’il y avait quelque chose à faire dans ce domaine et après avoir trouvé des budgets de recherche, je me suis lancé début 2005. » A l’heure actuelle, la PME compte huit personnes. Elle a une filiale « support » à San José, en Californie et dispose aussi d’une antenne à Tokyo.

I-Movix travaille en collaboration avec EVS, une société liégeoise, mondialement connue et spécialisée dans les serveurs de ralenti. Pourtant, pas de concurrence entre eux, comme l’explique Laurent Renart : « Notre collaboration est très bonne. Ils produisent les meilleurs serveurs de ralenti du monde. On se situe plutôt au niveau de la manufacture des caméras » Un bien bel exemple de collaboration entre sociétés de haute technologie en Wallonie.

 

Bruno Van Dam